DERNIERE MINUTE : Le retour de conditions très estivales sur les Alpes du Sud dès mardi 8 août...

Une apparition inoubliable aux portes de l’Ubaye

Au loin, l’orage gronde, tambourine déjà. Il apporte au périple du jour, un éclair de noirceur pour mieux révéler les lumières des alentours. Récit.

Il est 12h37 en cette fin de printemps. J’ai pour défi aujourd’hui, de revenir avec le plein d’images pour vous et de capter l’ambiance étonnante, entre ombres et lumières, des portes de l’Ubaye, entre Gap et Barcelonnette. Et ce que je vais découvrir dépasse l’entendement.

Une garnison de milliers de couleurs vont me faire face, au gré des routes.

Dans ce petit recoin des Alpes du Sud, tout foisonne, sort de terre, s’écrie en silence.

Je croise la route d’une chapelle magnifiquement restaurée, comme posée par une main divine.

Une histoire fascinante imprègne les lieux : l’édifice a pu voir le jour suite à un miracle.

Les lieux environnants ont survécu par on ne sait quel hasard, au choléra qui endeuillait pourtant les populations provençales et gapençaises. De cette zone épargnée, naquit la chapelle Saint-Roch.

Je ressens dans ce lieu chargé un apaisement étonnant. Puis soudain : une apparition !

Entre deux arbres au meilleur de leur forme, je dégotte ce qui ressemble à un bourg paisible. Au loin.

Remollon, trône fièrement sur un royaume de couleurs anisées. De cette vue atypique, l’esthétique du village aux 434 âmes, rappelle celui d’un maquettiste qui, du bout des doigts, confectionnerait avec patience, de charmantes crèches provençales.

L’orage s’énerve un peu plus au loin, signant une fois de plus la brutalité éphémère des hauts sommets.

Là bas au loin, j’imagine les trombes d’eau verser leur aumône sur Montclar.

Mais pour l’heure, ici, le soleil fait de la résistance. Terriblement. Au dessus de ma tête, les cumulus se bataillent comme dans une fin de série épique, où on va devoir révéler qui des forces de lumières ou obscures vont triompher.

Les rayons reprennent un peu de terrain, jusqu’aux champs de coquelicots et un cheval débonnaire qui profite d’une vue exemplaire sur Espinasses, en pleine sieste.

Le rouge vif va bientôt laisser place à du bleu pur. Je continue la route vers la Bréole, et avant de monter sur les hauteurs, je prends le temps d’entretenir une conversation malicieuse avec le petit lac qui longe Rousset.

Une discussion à bâtons rompus, où je touche du bois, et nage en eaux claires juste avec les yeux.

Au loin, l’orage se lézarde, se craquelle et meurt à petit feu. Il en est presque émouvant. Les lumières ont gagné pour un temps.

Je repars de cet itinéraire aux portes de l’Ubaye, avec une fresque de couleurs plein les mirettes.


“Explorez, positivez, rayonnez !

C’est l’adage du premier magazine en ligne life-style du territoire, à destination des locaux ou voyageurs, dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence !

Sur l’Alpin Malin, le magazine numérique 100% découvertes locales des Alpes du Sud, explorez les trésors insoupçonnés de nos vallées sud-alpines, avec joie, gourmandise et allégresse.

Le territoire couvert par les contenus de l’Alpin Malin : Nyons – Névache d’Ouest en Est, les Deux Alpes – Manosque du Nord au Sud.

Bonnes adresses inspirantes, idées sorties durables, récits et initiatives positives ou atypiques… Nous partons vadrouiller au cœur des joyaux sud-alpins !

Chaque contenu fait la part belle aux sensations et aux bonnes énergies, des Hautes-Alpes aux Alpes-de-Haute-Provence, en passant par les Préalpes Drômoises.

📣 Professionnels : l’Alpin Malin met en lumière vos activités ! 📣

Plus de 600 000 internautes ont exploré nos contenus depuis le début de l’année 2023.

Vous souhaitez devenir annonceurs ? Cliquez ici pour découvrir la marche à suivre.

L'Alpin Malin
Grégory. Globe trotteur régional dans les Alpes et en Provence. Je déniche pour vous les petites aventures à vivre dans notre région. Terroirs, excursions, récits inspirants. En route !